03 février 2008

Un rendez-vous au Conseil Général...

Compte-rendu du rendez-vous entre le Conseiller Général,
chargé de la Culture et de l’Education et les représentantes du CRLD de Festieux


Nous étions convoquées le 21 Janvier 2008 à 11 h au Conseil Général (seul créneau disponible pour Mr Lefèvre dont l’emploi du temps à pareille époque, est particulièrement chargé!). Après de multiples cogitations et analyses, voici mes impressions à la suite de cette rencontre. Tout d’abord, par un accueil plutôt sympathique, le rendez-vous était bien préparé, réglé et somme toute sans choix; certes un semblant d’écoute voire d’attention, mais d’emblée le ton était donné.

Premièrement, nous nous sommes fait réprimander comme des mauvais élèves sortis du rang : Qu’est-ce que c’est que cette façon d’interpeler le Conseil Général ? Sont-ce des manières de manifester votre mécontentement, ce n’est pas ainsi que l’on doit agir, on doit demander la permission! C’était le ton du préambule, l’on nous a gentiment recadré et que l’on ne vous y reprenne plus!!!

Sur le fond, après quelques tentatives, nous avons essayé, l’une comme l’autre, chacune à  son tour, de défendre notre point de vue, mais arrêtées dans nos élans, l’une après l’autre, soit par Mr le Conseiller, soit par Mme Langlois (qui je pense, représentait  la BDP),   il n’était pas question pour nous d’apporter des explications à notre position actuelle! Notre bibliothèque doit être conventionnée, un point c’est tout! Les bénévoles doivent être formées, nous devons ouvrir un minimum de 4 heures par semaine, pour élargir le champ de nos lecteurs (les collégiens, lycéens et jeunes adultes! rien que cela!!) En fait, la position  est ferme et définitive: si nous ne nous y plions pas, plus de Bibliobus!!!

Voilà, nous sommes parties à cette entrevue avec un léger espoir d’être entendues et surement comprises, et nous en sommes sorties déçues, voire écœurées devant le fossé creusé au fil des années entre un service destiné à apporter un peu de gaieté, de bonheur même (pour les passionnés de lecture) de culture et de divertissement, et une administration rigide et quelque peu déconnectée des réalités locales ! Cette mission d’il y a quelques temps était simple à réaliser, elle était sans prétention hormis le souci d’amener quelque douceur à un public défavorisé (en regard du prix des livres)!!!
Mais tout ceci n’est plus d’actualité, l’objectif est ailleurs, par ces signatures de convention, l’on veut rehausser le statut de la bibliothèque et lui faire jouer un rôle qu’elle n’a pas!
L’éducation doit rester dans les écoles, collèges et lycées, et ce n’est pas parce que l’on aura passé trois fois deux jours de formation à Soissons que l’on pourra se targuer d’un « titre quelconque d’éducateur»! A plusieurs reprises Mme Langlois est revenue sur l’intercommunalité, les regroupements de villages, donc oui, à plus ou moins long terme, la règle sera pour nous, petites bibliothèques avec ses bénévoles formatées, de faire des allers-retours, avec nos cartons de livres, afin de réassortir nos étagères auprès des grosses structures…
Voilà tout cela pour çà??...

Un dernier mot quant aux animations obligatoires pour nous faire connaître et croître. Il serait tellement plus simple qu’elles soient réalisées de concert avec les enseignants, elles attireraient beaucoup plus de monde car les parents d’élèves seraient concernés ! Tous ces sujets, bien sûr ont déjà  été abordés depuis bien des années et ont donné lieu à de nombreux débats !

Voilà, pour ce qui me concerne, ce rendez-vous était un semblant de bon geste en faveur d’une bibliothèque en « rébellion » et en danger, et j’ai le sentiment très amer de n’avoir pas été comprise ni entendue…



Roselyne LETURQUE
Présidente du CRLD de Festieux

Posté par bibliofestieux à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un rendez-vous au Conseil Général...

Nouveau commentaire